Comprendre carbone local
Le dispositif local volontaire

La compensation carbone d’une activité est volontaire et non obligatoire pour les entreprises* et collectivités qui souhaitent s’engager dans ce dispositif

Cette étape vient souvent compléter une démarche plus globale de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) qui a déjà déployé des actions pour réduire ou éviter les émissions de gaz à effet de serre. En complément du système de compensation international axé Nord-Sud, l’ARPE propose le dispositif innovant Carbone Local, qui s’adresse aux acteurs du territoire français afin de compenser localement.

Télécharger la brochure du dispositif

La compensation Carbone est un dispositif soumis à des règles internationales définies dans la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Un projet de compensation Carbone doit répondre à 4 critères d’éligibilité :

  • Etre mesurable (pour évaluer les réductions ou stockages de chaque projet)
  • Etre vérifiable (pour vérifier les réductions effectives)
  • Etre permanent (les projets doivent avoir une durée minimale)
  • Etre additionnel (sa réalisation a été motivée par le crédit Carbone).

Mais avant tout, un projet de compensation Carbone doit avoir un sens pour le financeur, et avec le dispositif Carbone Local, le financeur trouve un sens beaucoup plus large que le simple fait de compenser ses émissions de GES :

  • Il favorise l’économie circulaire en investissant localement,
  • Il renforce son encrage territorial en participant à la vie de son territoire,
  • Il participe au soutien de l’économie locale désireuse de réduire son impact Carbone,
  • Enfin, il répond à son envie de réduire son empreinte environnementale en aidant un porteur de projet qui peut le faire à sa place.


* à l’exception des sites industriels éligibles au Système d’Echange des Quotas d’Emissions, SEQE